Numéro 07 : Genre, canon et monstruosités

La Une
Mónica ZAPATA et Pauline BERLAGE

De cómo tres escritoras latinoamericanas reescriben a los clásicos y conversan con ellos (Carmen Boullosa, Griselda Gambaro, Mirta Yáñez)
Cecilia GONZÁLEZ

Du genre pornographique aux signes épidémiques du corps dans Loco Afán de Pedro Lemebel
Isabelle LÓPEZ GARCÍA

Un canon peut en cacher un autre: les ambiguïtés de la virile camaraderi militaire dans les films espagnols de guerre nationalites, à travers ¡Harka! (1941) de Carlos Arévalo et ¡A mí la legiónî (1942), de Juan de Orduña
Emmanuel LE VAGUERESSE

La Révolution mexicaine vue depuis l’asile: Nadie me verá llorar de Carmen Rivera Garza
Marie-Agnès PALAISI-ROBERT

Contraintes de genre sur les corps : corps genré / corps monstrueux
Caterina REA

De la monstruosité de certaines femmes dans l’Espagne de Goya
Patricia MAUCLAIR

Flores del Imperio: androginia y crimen en la narrativa rioplatense del fin de siglo
Cecilia GONZÁLEZ

Discontinuité: le fascisme à l’épreuve du corps monstrueux dans Intersecciones d’Eduardo Haro Ibars
Brice CHAMOULEAU

Bibliographie générale

Annexe:

L’histoire de la sexualité en Espagne (1870-1939): état présent et recherches futures
Richard CLEMINSON

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s